top of page
  • Photo du rédacteurShayato

Revenir à Toi

« Revenir à Toi »

(Composition de Patricia Shayato)


"Ivre de joie, ivre d’amour, transportée au cœur du mystère.

Sentir couler des larmes d’amour devant la beauté de tes créations.

Ivre de vie, ivre de Toi, entendre mon cœur n’appeler que Ton nom.

Revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi.

À Toi, à Toi, à Toi.

Faire face à mes douleurs et Te chercher par-delà les souffrances.

Me placer sous Ta protection et me laisser porter par Ta force d’amour.

Revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi.

À Toi, à Toi, à Toi.

Que tout dans ma vie soit un chemin qui me mène jusqu’à Toi.

Quitter la dualité et voir le monde depuis mon cœur libéré.

Revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi, revenir à Toi.

À Toi, à Toi, à Toi.

Me sentir diluée dans un espace dilaté où tu m’attends.

Me fondre dans ton regard, ton sourire, ta douceur posés sur moi.

Ivre de joie, ivre d’amour, transportée au cœur du mystère.

Sentir couler des larmes d’amour devant la beauté de tes créations.

Ivre de vie, ivre de Toi, entendre mon cœur n’appeler que Ton nom.

Revenir à toi, revenir à toi, revenir à toi, revenir à toi.

À toi, à toi, à toi.

Que rien ne vienne plus troubler la limpidité de mon amour pour toi.

Que rien ne vienne plus troubler la limpidité de mon amour pour toi."



Une vie, des vies, des étapes, des souvenirs, des projets, des progrès, des bilans… des joies et des peines qui se succèdent, avec bien souvent l’envie inconsciente de prolonger ce qui est confortable et rejeter l’inconfortable, une résistance quand l’agréable cesse, et une autre résistance quand le désagréable survient. Ces insatisfactions récurrentes et grandissantes invitent à se questionner sur le sens de la vie et à entamer la recherche d’un contentement durable, ouvrant alors une voie sur l’intériorité, des pas dans l’inconnu, toutefois soutenus par une confiance intuitive en une immense bienveillance : un voyage immobile vers l’amour véritable.


FAIRE FACE À MES DOULEURS ET TE CHERCHER PAR DELÀ LES SOUFFRANCES. Tout en étant présente à ce qui se vit dans l’expérience, voir naître l’intuition que quelque chose de plus grand est déjà là. Les témoignages des mystiques viennent appuyer cette quête de sens qui semble s’imposer d’elle-même à un moment donné de l’expérience humaine. Les écritures révélées de différentes traditions viennent confirmer que les mêmes questions inhérentes à l’évolution de conscience de l’être humain se posent depuis des millénaires. Une fraîcheur émane de la lecture de ces textes sacrés, signe d’une réalité non altérée par l’œuvre du temps et de l’espace : l’amour sans condition, l’énergie qui tient les atomes ensemble, l’énergie de pur amour qui transcende la dualité, une intelligence suprême qui œuvre derrière les phénomènes de la nature, le fonctionnement de l’être humain, et beaucoup plus largement au sein du mystère du cosmos, Dieu.


ME PLACER SOUS TA PROTECTION ET ME LAISSER PORTER PAR TA FORCE D’AMOUR. Une route nouvelle, intérieure et inconnue s’ouvre et se dessine au fur et à mesure que se fait plus forte l’attraction pour un retour à quelque chose de plus large, plus beau, plus stable, plus harmonieux, plus englobant. Un appel du cœur, de l’âme qui s’adresse à une énergie supérieure dans un dialogue intime aux mots tacites avec le souhait, l’imploration, voire même une injonction qui serait pourtant remplie de douceur, ces différentes formulations sous-entendant une certitude incontournable : QUE TOUT DANS MA VIE SOIT UN CHEMIN QUI ME MÈNE JUSQU’À TOI. Une chaleur remplit et réchauffe, et peut aussi se faire brûlante devant l’intensité d’un désir exacerbé venant des profondeurs intérieures, un désir de retour au divin. Un cœur ardent de retrouver sa véritable demeure, sa vraie nature, lui qui est fait pour aimer pleinement et sans condition. Avant toute pensée, tout mot, toute action, sentir la plénitude, l’espace sans lutte, la Présence bienveillante et aimante. REVENIR À TOI, retour conscient à l’énergie naturelle originelle, retournement vers tout ce qui précède la diversité, retour à l’unité qui embrasse et harmonise les distinctions. QUITTER LA DUALITÉ ET VOIR LE MONDE DEPUIS MON CŒUR LIBÉRÉ. Les identifications à tout ce qui naît et meurt sont mises en lumière et perdent de leur influence, la forme devient secondaire et la substance d’amour apparaît à l’avant-plan pour prendre toute la place. Le cœur sourit, le regard s’adoucit, tout est apaisé et rien ne dérange.


Dans le secret du cœur se nourrit une relation qui ne peut trouver de satisfaction dans le fini. Te savoir là, toujours, même quand je m’égare, même quand je T’oublie alors que tout pourrait ou devrait me rappeler ton activité et ta présence. Te laisser m’initier à un amour plus grand. Ressentir ta simplicité, l’ampleur de ta tendresse, la puissance de ta douceur. IVRE DE JOIE, IVRE D’AMOUR, TRANSPORTÉE AU CŒUR DU MYSTÉRE. SENTIR COULER DES LARMES D’AMOUR DEVANT LA BEAUTÉ DE TES CRÉATIONS. IVRE DE VIE, IVRE DE TOI, ENTENDRE MON CŒUR N’APPELER QUE TON NOM. Sentir un élan dont l’intensité provoque une défaillance des repères habituels, un abandon doux comme un souffle, une ivresse naturelle ; se laisser surprendre par l’ouverture d’une brèche dans la conscience initiant une joie inégalée et inexpérimentée jusqu’alors, qui n’appartient pas au monde temporel, une joie qui n’a pas de contraire. Goûter l’amour, vivre l’amour. ME SENTIR DILUÉE DANS UN ESPACE DILATÉ OÙ TU M’ATTENDS. ME FONDRE DANS TON SOURIRE, TON REGARD, TA DOUCEUR POSÉE SUR MOI.


Quand tout est prétexte à revenir à un espace intérieur intime sans limite, sans remous, sans vague, pour goûter à un espace plus vaste que n’importe quelle expérience du monde relatif. Quand le regard intérieur se distance pour tout embrasser dans un même élan d’affection, une déclaration d’amour à toute la création et à la Source de cette création, comme une évidence de perfection qui ne peut être teintée, influencée ou contaminée par aucune expérience : QUE RIEN NE VIENNE PLUS TROUBLER LA LIMIPIDITÉ DE MON AMOUR POUR TOI.


REVENIR À TOI parce que c’est gravé dans mon cœur, parce qu’il n’y a pas d’autre destinée, pas d’autre alternative quand l’appel intérieur se reconnaît comme une évidence. Comme les bras d’une maman patiente et aimante se tendent vers son enfant faisant ses premiers pas, ceux de la Vie, de la Mère Divine, du Dieu amoureux sont là pour notre retour à l’Éternel, la reconnaissance de notre nature spirituelle éternelle.


Patricia Shayato

Auteure-compostrice-interprète


La chanson « Revenir à Toi » fait partie de l’album « Premières lueurs d’amour divin ».

https://www.patriciashayato.com/musique

https://www.youtube.com/channel/UCnmT3Sk0eJOAnJG9mA8dmBg




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page